Cooking school — Renting place — Events

L'atelier Niché en plein cœur de Paris passage du Ponceau, un des pittoresques passages couverts de la capitale proches de Beaubourg, les 60m² de l'atelier culinaire Cooking City se déploient sur deux niveaux.
Au rez-de-chaussée, la cuisine professionnelle pouvant accueillir entre 8 et 12 élèves s'ouvre par de larges portes vitrées sur l'étroit passage datant de 1826.
A l'étage, dans un décor épuré, la grande table de dégustation flirte avec la verrière du passage du Ponceau d'où filtre une douce lumière tamisée.
Les entrepôts des grossistes du Sentier ont cédé la place à de nouvelles activités qui ont rendu au passage son charme et sa quiétude.
La concierge du lieu veille désormais sur l'atelier, une librairie d'art, une petite école de musique d'où s'échappent parfois quelques accords.
Le cadre intime de l'atelier Cooking City en fait un lieu propice à l'échange et au partage.

L'atelier Laurent N'guyen, fondateur de Cooking City

Bien avant qu'il ne se passionne pour la cuisine Japonaise et ne découvre le goût « Umami », la maman de Laurent le captive déjà avec le « Xianwei » chinois, semblable en tout point à la cinquième saveur nippone.
Cette initiation précoce et sensible, qui fait aussi office de transmission, rend à jamais le jeune homme curieux de découvertes gustatives.
Avant de parcourir le monde, entre arômes domestiques et fumets Parisiens, il a pour colocataire - heureux hasard de l'existence - un cordon bleu japonais.
La jeune femme lui présente la fine fleur de la cuisine nippone à Paris.
Il s'initie à la gastronomie du pays du Soleil-Levant auprès de Maîtres tels que Yuichiro Akiyoshi, ancien chef du restaurant triplement étoilé Hyotei de Kyoto, puis qui s'attache au service de l'ambassadeur du Japon de l'OCDE de 2013 à 2016, ou encore Hanada Masayoshi de Sushi B, une étoile au Michelin, ou encore Hirokatsu Nishihara, chef pâtissier chez Pierre Hermé.
Diplômé en informatique, après un détour comme programmeur, Laurent s'oriente vers sa vocation, la formation.
Formateur en informatique auprès des PME, il compte parmi ses clients de nombreux restaurateurs, plus avides encore de son savoir en cuisine japonaise.
En 2016, sur l'insistance de ces derniers, il ouvre Cooking City.
L'atelier culinaire démarre avec des cours de cuisine japonaise, vite complétés par des cours de cuisine thaîlandaise.
Aujourd'hui, l'atelier dispense également des cours de cuisine italienne et africaine.
Sous les encouragements de la marraine du lieu, Nathalie Nguyen, la grande vedette culinaire, l'objectif de Laurent est de faire de Cooking City le premier centre de formation aux cuisines du monde de la capitale.
Accueillant dans un esprit de convivialié particuliers, professionnels et entreprises (team building), l'atelier Cooking City propose aussi son espace à la location pour les tournages de films, les shooting photos et l'évènementiel.